BOSAQ sert l’eau de pluie purifiée aux festivaliers de Dranouter
26 septembre 2019
BOSAQ signe un partenariat stratégique avec Love Tomorrow
30 septembre 2019

BOSAQ présente la machine de purification d’eau SolarAQ aux ONG et aux parties prenantes

BOSAQ présente la machine de purification d'eau SolarAQ aux ONG et aux parties prenantes

BOSAQ présente la machine de purification d'eau SolarAQ aux ONG et aux parties prenantes

Written by
Jacob Bossaer

On
July 20, 2018

A Kruishoutem, BOSAQ a présenté la machine de purification d’eau SolarAQ à une soixantaine de personnes. Des représentants d’ONG, d’organisations de cleantech, d’investisseurs, de familles et d’amis ont assisté aux présentations du PDG Jacob Bossaer et d’autres personnes intéressées.

Nous sommes dans la phase finale du développement de SolarAQ« , déclare Jacob Bossaer, PDG et fondateur de l’entreprise.

Nous voulons montrer à nos parties prenantes et à nos clients potentiels ce que nous avons construit. Le SolarAQ I est notre premier prototype qui est aussi bon que fini. Il s’agit d’une machine mobile qui peut produire environ 200 litres d’eau potable fraîche par heure. Nous travaillons toujours sur une machine qui produit 2 000 litres par heure et plus tard aussi une machine qui produit 5 000 à 10 000 litres par heure, dans un format conteneur« .

BOSAQ essaie de différentes manières de trouver des solutions à la crise mondiale de l’eau. « En tant que consultant, nous aidons les entreprises dans leur gestion de l’eau : nous leur apprenons à utiliser moins d’eau et à optimiser leurs systèmes d’eau« , explique M. Bossaer. « Mais en même temps, nous travaillons aussi sur notre purificateur d’eau. Nous essayons maintenant de démarrer un projet au Rwanda, où nous voulons appliquer cette technologie« .

Les participants à la manifestation de Kruishoutem ont réagi avec enthousiasme. « BOSAQ cherchait des contacts au Rwanda, nous les avons déjà« , dit Frédéric Deprez de l’ONG Umubano vzw et représentant de Flanders Investment & Trade. « Je pense que nous pouvons être un bon partenaire pour trouver un projet commun« .

Stef Denayer, directeur général de Cleantech Flanders : « C’est la phase initiale, mais nous pouvons voir quels développements sont encore à venir. Nous en sommes très heureux« .

Comments are closed.